Catégorie Maître Funakoshi

Maître Funakoshi

Gichin FUNAKOSHI, 1868-1957

Initiateur du Shotokan Karatedo

 funakoshi.jpg

Gishin FUNAKOSHI est né sur l’île d’Okinawa au Japon en 1868. Le Karaté n’est pas la création d’un seul homme ou même d’un seul peuple, mais Gichin FUNAKOSHI est considéré comme l’initiateur du Karaté moderne. Alors qu’il est un enfant un peu chétif, il s’initie à l’âge de 11 ans au Karaté d’Okinawa auprès de différents maîtres, bien qu’à cette époque, l’enseignement et la pratique du Karaté soit interdit par le gouvernement.

Devenu plus tard maître d’école, il enseigne le jour et poursuit le soir son apprentissage du Karaté chez Maître Yasutsune AZATO. En 1916, Gichin FUNAKOSHI fait une démonstration à Kyoto, et une autre à Tokyo en 1922. Ces présentations provoquent beaucoup d’enthousiasme et furent une révélation pour les adeptes japonais d’arts martiaux. C’est à ce moment que le Ministre de l’éducation nationale demande à Gichin FUNAKOSHI d’enseigner dans les universités du Japon.

C’est également en 1922 qu’il fonde son propre style d’Okinawate, qui deviendra en 1936 le style Shotokan lors de l’ouverture de son Dojo à Tokyo.

Maître FUNAKOSHI a entretenu d’excellents rapports avec des maîtres d’autres types d’arts martiaux. Entre autres, Jigoro KANO, le fondateur du Judo et Morihei Ueshiba qui créa L’Aïkido. Leurs photos jaunies figurent en bonne place dans la plupart des clubs et des Dojo et, à chaque cours, enseignants et pratiquants les saluent respectueusement… en oubliant bien souvent de respecter leur enseignement essentiel qui réside dans un message de paix et de fraternité.

Selon ses étudiants, Gichin FUNAKOSHI était un homme très intelligent et une personne très attachante. Gichin FUNAKOSHI présenta premièrement son art comme une technique guerrière, puis par la suite comme une méthode qui permet d’atteindre la vérité philosophique. Gichin FUNAKOSHI enseignait des techniques, mais aussi une philosophie et un mode de vie. Le véritable Budo ( arts martiaux japonais) suivant FUNAKOSHI n’est ni violence ni conflit mais, au contraire un art de conciliation et de construction de paix. “Le karaté est fait pour ne pas s’en servir”.

En 1945,  lors de signature de l’acte de capitulation du Japon une close concernant l’interdiction temporaire de la pratique des Budo fut modifiée au dernier moment par Le général MacArthur. Le vice-commandant de l’état major impérial, le général Kawabe, chargé de parapher tous les accords et de mettre au point les modalités de l’occupation, fit remarquer que le Karatédo n’étant pas d’origine japonaise mais chinoise se devait d’échapper à cet interdit. Sur approbation d’un de ses conseillers, MacArthur leva l’interdiction. Alors que le Judo, le Kendo, le Iiaï Do, l’Aïkido et 148 autres disciplines du Budo demeuraient hors la loi, la “Voie de la Main du Continent”, donc la “Voie de la Main de Chine”, devenue depuis peu la “Voie de la Main Vide” par une simple modification d’un idéogramme, se développa rapidement. Il demeurait le seul Budo officiellement autorisé par les autorités d’occupation.

Le mot Karaté a été utilisé pour la première fois au début du 20e siècle sous sa signification actuelle. Le kanji “Kara”  signifie  – vide et le kanji “Te” – main. Le kanji “Kara” peut prendre également  la signification – vide de toute arme mais aussi de toute intention mauvaise et orgueilleuse. Gichin FUNAKOSHI ajouta aussi le suffixe “Do“, signifiant – voie, pour accentuer davantage l’aspect spirituel qu’il enseignait.

Le fils de Gichin FUNAKOSHI, Yoshitaka FUNAKOSHI a été le successeur du Karaté moderne. Il a élaboré entre autres, les coups de pieds de base tel que Yoko Geri (coup de pied latéral) et Mawashi Geri (coup de pied circulaire). Il a beaucoup fait évoluer le style Shotokan mais entre lui et son père, l’unité du style reste maintenue.

A la mort de Gichin FUNAKOSHI, ses étudiants se séparèrent et ouvrirent leur propre Dojo. Certains y enseignèrent une technique très différente de la discipline d’origine. Yoshitaka FUNAKOSHI ainsi que Shigeru EGAMI (le plus proche disciple de Gichin FUNAKOSHI), fondèrent le Shotokai dans le but de préserver le Karaté original du Maître.

Gichin FUNAKOSHI ne retournera jamais à Okinawa. Il mourrut  le 26 avril 1957 à l’âge de 88 ans.

 


 

Quelques videos de Maître unakoshi trouvées sur You Tube :

 

 

 


 

Quelques photos trouvés sur Internet :

Funakoshi 1922.jpg
1922

Funakoshi+Saigo 1935.jpg
1935

 Funakoshi Naihanshishodan.jpg     Funakoshi Kyushujutsu.jpg

Funakoshi1.jpg

Funakoshi HeianNidan.jpg

Funakoshi3.jpg

 

Funakoshi 1953.jpg
1953

 

Read More